À propos

«Les hommes dans l’éducation non formelle des enfants – Männer an der ausserschoulescher Kannerbetreiung – Männer in der non-formalen Bildung von Kindern in Luxemburg»

Context

Le cadre de référence national sur l’éducation non formelle des enfants et des jeunes indique ceci : « La diversité d’une société pluraliste se reflète dans ses institutions éducatives. » Si cette diversité s’observe largement dans les groupes cibles, c’est-à-dire parmi les enfants et les jeunes, c’est loin d’être le cas au sein du personnel éducatif.

La pratique pédagogique est en effet largement dominée – s’agissant de la répartition des sexes – par le personnel féminin. Alors que l’on connaît la répartition du personnel masculin et féminin dans les écoles luxembourgeoises – en 2017-2018, 1 511 femmes et 52 hommes travaillaient dans le cycle 1 (précoce et Spillschoul) – il n’existe pas d’informations comparables pour le secteur de l’éducation et de l’accueille extrascolaires des 0-12 ans.

Dans le contexte de la troisième conférence internationale sur les hommes qui s’est tenue au Luxembourg en octobre 2016 sous le titre « Who cares? Who shares? Caring Masculinities », le ministère de l’Égalité entre les femmes et les hommes a décidé de se ressaisir de la question et de l’approfondir.

Dans un premier temps, l’Institut für Gender und Diversity in der sozialen Praxisforschung de la Katholische Hochschule für Sozialwesen de Berlin (IGD) et infoMann - actTogether asbl ont été chargés de se focaliser sur le programme « Männer an der ausserschoulescher Kannerbetreiung », qui vise à accroître à moyen et à long terme la part de personnel masculin dans les crèches et les maisons relais ou foyers scolaires.

Pour tendre vers cet objectif, la première phase du programme (2018) a consisté à rechercher des données, à mettre en place un groupe de travail réunissant des acteurs du monde politique, du domaine de la formation et de la pratique et à envoyer un questionnaire aux structures de l’éducation non formelle. Les observations et expériences tirées de cette première phase ont été présentées au public (professionnel) et documentées à l’occasion d’une conférence organisée à l’université d’Esch/Belval le 21 juin 2018.

Pendant la deuxième phase du programme « Männer an der ausserschoulescher Kannerbetreiung », qui court jusqu’en juin 2021, le groupe de travail composé de professionnels de l’éducation non formelle a repris ses rencontres régulières. L’objectif premier de ce travail collectif consiste à étudier dans le détail les données les plus récentes relatives au personnel pédagogique, ainsi qu’à élaborer et réaliser six projets pilotes.

Contenus clés du programme

Objectifs

Le programme « Männer an der ausserschoulescher Kannerbetreiung » soutenu par le ministère de l’Égalité entre les femmes et les hommes poursuit les objectifs suivants :

  • accroître à moyen et à long terme la part de personnel masculin dans l’éducation non formelle,
  • sensibiliser les acteurs pertinents des domaines politique et pratique à la thématique « hommes, égalité des chances et élargissement des rôles traditionnellement attribués aux hommes et aux femmes »,
  • valoriser le métier d’éducateur*trice.

Soutien du programme

 
infomann-logo
igud-logo-final